Go to Top

Porteurs de projets

Vincent Berriet – Classic Cars Revival (projets 2017-2018)

C’est après un début de carrière de 10 ans dans l’industrie mécanique en tant qu’ingénieur que m’est venu le besoin de créer ma propre structure. Un mélange de caractère, d’envies, de passion mais surtout un besoin d’entreprendre, voilà ce qui pousse à vouloir créer. C’est donc dans le milieu des véhicules anciens, de la restauration et vente que ma voie à commencer à se tracer. Un équilibre idéal pour moi entre expérience, passion et désirs.

Ma première étape a alors été de me rendre dans un forum de création d’entreprise. Il se tenait à Concarneau en Mai 2017. J’ai pu y rencontrer divers organismes soutenant la création et notamment l’IUT de Quimper avec Sébastien PIQUET. Après discussion, l’idée de porter mon projet et d’être accompagné par un groupe d’étudiants en technique de commerce m’a rapidement emballée.
Ayant déjà élaboré mon projet durant l’été 2017 avec les outils de mon expérience, c’est en Septembre que nous avons commencé à travaillé avec les étudiants. Nous avons validé ensemble les différents points pour ce montage. C’est un réel confort que d’être accompagné par des jeunes volontaires et dynamiques qui s’appuient sur leurs connaissances théoriques enseignées à l’IUT. De plus, encadrées par le comité de pilotage, dont Hervé LE GOFF, responsable de mon groupe, ces étapes sont jugées et contrôlées par des intervenants professionnels lors des soutenances. C’est là un réel gage de confiance et de sérénité quant à l’évolution de mon projet.

Et c’est ainsi qu’au fil des mois de travail collectif et d’investissement que le groupe d’étudiants s’est vu remettre le 1er prix du Projet Créa ! Quelle surprise ! Mais aussi quel beau travail de leur part qui n’a jamais manqué de sérieux ! Bravo à eux !
Aujourd’hui, à moi de concrétiser ce projet, de continuer à mettre en application les étapes et conseils de cette expérience pour voir s’ouvrir mon établissement cet été !
Un grand merci à mon équipe d’étudiants et à l’IUT, à bientôt j’espère et RDV dans quelques mois ou
années pour à mon tour soutenir des projets !


Gaëlle Maguet – Production et vente de gâteaux biologiques

C’est un porteur de projet de l’année précédente qui m’a conseillé de contacter l’IUT.
Tout d’abord, il a eu le coup de téléphone annonçant le choix des étudiants et la joie de constater que mon projet n’intéressait pas que mon entourage !
Puis ont suivi les sessions de travail avec les étudiants, seuls d’une part et avec les étudiants et
les consultants d’autre part. Cette période est marquée par de nombreux échanges, conseils et par des modifications du projet. Le travail des étudiants et l’intervention des consultants permettent en effet de mieux appréhender notre futur environnement et d’aller au bout de nos idées, ce qui m’a amené à préciser, voire modifier certains axes de mon projet, évitant ainsi plusieurs écueils.
Outre les conseils avisés et formateurs dont j’ai pu bénéficier, j’ai de plus beaucoup apprécié
le soutien, la fraîcheur et l’énergie positive que peuvent apporter 7 étudiants à une telle démarche !
Enfin, je suis ravie que le travail de toute l’équipe ait été récompensé par le troisième prix de la Créa !
Je recommande cette expérience à chaque porteur de projet et remercie chaleureusement toute l’équipe de professeurs et de consultants qui y ont participé !
J’espère faire mes preuves en tant que chef d’entreprise afin de pouvoir un jour vous rejoindre et apporter à d’autres l’aide dont j’ai pu bénéficier cette année.
Merci !

Tom Marsal – Sportrizer

Sportrizer

Comment avez-vous connu les projets Créa? Qu’est ce qui vous a amené à travailler avec un groupe étudiant ?

J’ai connu le projet Créa lorsque j’étais en DUT Techniques de Commercialisation en alternance. Étant un étudiant dans la formation en alternance, je n’ai pas participé à la réalisation d’un projet Créa, je n’avais eu que des échos du principe de l’opération Créa. J’ai ensuite étudié dans une licence professionnelle Banque-Finance avant de me lancer en tant que porteur de projet dans l’opération Créa. Je me suis lancé dans Créa car je connaissais la valeur de ce projet: une étude globale de la faisabilité d’une entreprise appuyée par des professeurs et représentant un bon apprentissage pour les étudiants. Pour toutes ces raisons, j’ai proposé mon projet à l’IUT dès que possible.

En quoi les étudiants ont-ils été un plus ?

Tout d’abord, ils m’ont apporté de la rapidité. J’aurai pu rechercher moi-même les informations qu’ils ont trouvé mais ils l’ont fait très rapidement. À six cerveaux, les bonnes informations ressortent très rapidement que ce soit pour faire des recherches ou des actions. Par ailleurs, ils m’ont rassuré sur certains points. En effet, ils m’ont permis de valider certaines informations ou données que j’avais déjà établies.

=> Lire l’interview dans sa totalité

 

Bertrand Daoulas, créateur de la poissonnerie Ty Pesked à Ergué-Gabéric

Les jeunes m’ont aidé à monter la partie commerciale, sociale, fiscale et juridique.
Cela a permis de bâtir un projet solide et fiable pour toutes les démarches auprès des organismes financiers.

Avec cette étude de marché, les étudiants ont donc étudié la concurrence ainsi que de questionner les habitants de la commune de Lestonan. Ils ont aidé, Bertrand, dans sa démarche pour trouver également un local où il pourra exercer son activité dans la commune où il souhaite s’implanter. De plus, les étudiants ont rencontré certains agents économiques locaux comme le maire d’Ergué-Gabéric pour l’accompagner dans cette démarche puisque Bertrand, à l’époque, manquait de temps lorsqu’il était en mer, pour pouvoir le faire.

Un an après avoir ouvert son commerce, Bertrand nous fait part de sa satisfaction : « Cela fait un an que la poissonnerie est ouverte ! Je viens de finir un premier exercice et on s’aperçoit visiblement que le résultat prévisionnel est très proche de ce que les étudiants avaient effectué ».

Bertrand Daoulas, le créateur tient donc à remercier tous les étudiants de l’IUT de Quimper, l’opération des projets créa ainsi que tous les consultants et les partenaires.

Bertrand conclut cette belle expérience : « J’encourage vivement tous les créateurs ou futurs créateurs d’entreprise de se rapprocher des projets créa pour les accompagner dans leurs démarches de création d’entreprise ».

Karina Kerhomen, Auxiliaire de vie sociale, Gérante – fondatrice d’Azalée

«Construire mon projet avec l’équipe d’étudiants de l’I.U.T dans le cadre de la Créa  a été très enrichissant. C’était tout d’abord une grande joie lorsque les étudiants m’ont appelée pour m’annoncer qu’ils avaient retenu mon projet. Ils m’ont apporté leurs connaissances dans de nombreux domaines : commercial, juridique,  fiscal, social, financier…. Leur aide pour l’étude de marché a été précieuse. Petit à petit, au fil de nos rencontres et de nos échanges, j’ai vu mon projet se  consolider et prendre forme : c’est passionnant. Le dynamisme et l’implication des étudiants m’ont donné confiance car mon entourage était réservé sur la réalisation de ce projet. Au terme de ce travail d’équipe, Azalée – entreprise de services à la personne – a été créée le 2 janvier 2010 et compte aujourd’hui 15 salariés en CDI.

La cerise sur le gâteau : je suis ravie d’avoir pu garder contact avec Coralie, elle a réalisé un beau parcours depuis. Et qui sait ?…. Peut-être qu’un jour ce sera elle le «porteur de projet». Ce jour-là, c’est certain, elle pourra compter sur mon soutien».

                                                                

Cécile Danion, C Comme Café

Cécile Danion a l’œil pétillant. Ancienne élève de l’IUT, elle a goûté l’opération Créa de l’intérieur, “A l’époque des projets fictifs“. DUT de TC et maîtrise de gestion en poche, la jeune femme intègre un cabinet d’experts comptables où elle a en charge les audits.

« La Créa est un cocon sécurisant dans lequel les échanges entre étudiants et créateur sont permanents. J’étais capable de monter mon projet seule mais pas de façon objective. En effet, nous sommes moins vigilants lorsqu’il s’agit d’une idée à laquelle nous tenons. De plus, j’avais besoin de l’œil critique et aguerri des étudiants et des consultants.  Lorsqu’on est salariée, qu’on a une bonne situation, l’entourage familial freine souvent les ambitions créatrices. Entre deux études et deux fils rouges, j’ai également pris le temps de parler aux étudiants du quotidien d’un jeune créateur d’entreprise. Les mois sans salaire, les livres, les disques, les sorties ciné qu’on ne fait pas parce qu’on n’a pas d’argent. C’est une situation plutôt difficile, il faut être prêt mentalement. Aujourd’hui, lorsque l’on me demande ce que je retiens de la Créa, ma réponse serait : que du bonheur ! »

M. Fouchet, Frigo Express

« Les étudiants m’ont apporté des idées nouvelles, ils ont exercé, parfois avec naïveté, leur esprit critique ; cela m’a obligé à me remettre en cause. »

M. Donnard, Copy Center

« Le travail a été bien fait, structuré, méthodique et très complet ; l’apport des consultants nous sécurise. »

M. Bargain, Teclam Laminage

« On a beaucoup travaillé ensemble, et les intervenants de CREA m’ont bien fait progresser. La difficulté est parfois de faire le tri et de synthétiser. »

M. Bonneau, Pôle Atlantique

« L’esprit critique des étudiants et des consultants m’a parfois désarçonné mais, à la réflexion, cela m’a permis de me poser les bonnes questions …. Avant de démarrer. »

Mme Apamon, LPA recrutement

« Peu de monde croyait à mon idée au début et pourtant, grâce à la ténacité des étudiants, mon dossier s’est étoffé peu à peu, ce qui m’a permis de trouver des partenaires et de créer. »